Arrow down

Comment choisissez-vous un type de cuir ?

08-12-2017

Le grain

Le « motif » sur le cuir est appelé grain. Le grain est déterminé dans une grande mesure par l’épaisseur de la peau. Un cuir plus fin présente souvent un grain plus fin, tandis qu’un cuir plus épais laisse apparaître une structure plus rugueuse. Vous pouvez le constater en comparant le cuir Noli fin au cuir Negev plus épais. De surcroît, le centre de la peau présente souvent un grain plus fin que les extrémités.

Un nouveau grain

Dans le cuir pigmenté avec une couche de finition épaisse, le grain est imprimé mécaniquement dans la nouvelle couche supérieure. Grâce à cette « impression », un grain très uniforme est possible dans la finition sans cicatrices ni imperfections.

La touche finale

Pour la finition du cuir, on retrouve trois catégories différentes : cuir aniline, semi-aniline et pigmenté. La finition a pour but d’embellir le cuir, de lui conférer une couleur égale ou un éclat bien précis. En outre, la finition contribue à protéger le cuir contre la saleté, l’eau, les éraflures et le soleil. Mais quand est-il question de cuir aniline, semi-aniline ou pigmenté ?

Cuir aniline

Seules les plus belles peaux deviendront cuir aniline. Après la coloration en cuve, le cuir aniline est seulement paré d’une fi ne couche de protection de quelques mu (1/1000 millimètre) d’épaisseur. Cela permet de garantir cette sensation pure de cuir.

Le cuir aniline est assez souple, doux et chaleureux et laisse transparaître l’histoire du bovin dans sa structure. Un caractère unique, exactement ce que recherche le passionné. Avec cette couche de protection fine, le cuir aniline est plus sensible aux influences de l’extérieur.

Cuir semi-aniline

Quiconque opte pour le cuir semi-aniline opte pour le meilleur de deux mondes. En effet, ce cuir présente aussi, comme le cuir aniline, le grain du cuir naturel et les imperfections de la peau.

Cependant, le cuir semi-aniline est plus facile d’entretien, étant donné qu’il est pourvu d’une couche de finition supplémentaire. Il est donc indiqué pour un usage plus intensif, car il suffit de le frotter avec un chiffon humide.

Cuir pigmenté

Si vous optez pour le cuir pigmenté, la peau est revêtue d’une couche de protection supplémentaire et souvent aussi d’une couche de finition. Le cuir présente ainsi une couleur uniforme tandis que le grain naturel devient moins visible.

La couche de finition finale permet de donner à la structure du cuir un caractère plus uniforme. Étant donné cette couche de finition, le cuir pigmenté est particulièrement convivial à l’utilisation et facile d’entretien.

Un signe de vie

Le charme du cuir véritable réside dans sa vie. Dans l’histoire que le meuble vous raconte. En effet, les petites imperfections que vous voyez font du cuir un produit naturel par excellence. C’est pourquoi nous nous faisons une joie de vous donner des conseils pour faire raconter au cuir son histoire...

Plis du cou

Ces lignes de 1 à parfois 10 millimètres de large ont une place importante dans le meuble. C’est pourquoi elles sont introduites de manière contrôlée dans le meuble, ce qui lui confère une belle authenticité.

Piqûres d’insectes

Ces satanés moustiques laissent également des traces. Ce sont de petites impuretés superficielles.

Cicatrices

Les cicatrices sont des marques d’authenticité. Elles résultent souvent des contacts avec un fil barbelé ou d’un affrontement avec un autre animal.

Différences de structure

Une différence de structure s’explique par une différence physique du bovin. Le croupon, la principale partie de la peau qui va de la partie centrale à la queue est souvent la partie la plus uniforme de la peau. Les différences de structure proviennent le plus souvent des flancs, des aisselles et dans une moindre mesure du cou du bovin.

Réagir

Réactions (0)

Il n'y a aucun commentaire pour cette entrée de blog.